Faites découvrir
Le Centre Théopie
en partageant
sur les réseaux sociaux

Qui sommes nous

Le projet
Le créateur

Progressivement,
au cours de mon exercice de « médecin allopathe classique »
je me suis senti décalé avec le système.

Trop peu de temps, trop peu d'outils (mis à part : la clinique, l'imagerie, la chimie médicamenteuse), aucune ouverture vers d'autres corps que le corps physique (corps énergétique, corps émotionnel, corps des pensées). Et surtout : prise en charge partielle (séparation des articulations entre elles, des organes, des systèmes, etc...) comme si tout n'était pas lié.

Soin souvent symptomatique sans recherche de la cause. Pas de prise en compte du thérapeute lui même comme le miroir où se projette le patient.

J'ai imaginé un monde où l'on prendrait en compte la personne dans sa globalité en la rencontrant EN VRAI. Un lieu vivant et sacré où l'on pourrait l'accompagner vers sa nature originelle : cette profondeur tranquille de l'océan qui n'est pas perturbée par les vagues ou la houle en surface...

Merci à Martine qui m'a accompagné dans ce projet
Merci aux thérapeutes d'être du voyage...

Paul Alimi

Enfant, je voulais ressembler à notre médecin de famille, charismatique et attendu avec chaleur dans le foyer familial. Etudiant, élevé dans la « toute puissance de la science émergente » je souhaitais ne pas perdre le contact avec l'Humain.
Médecin, j'amenais sans le savoir, simplicité (vestimentaire) cordialité et joie là où j'exerçais, Là où d'autres prenaient Sganarelle comme modèle.

Quelques crises (quarantaine, cinquantaine,....) plus tard,
15 ans de méditation zen,
m'ont amené à me poser quelques questions essentielles :

Quel est le sens de mon passage terrestre ?
Quel est le rôle d'un soignant ?
Dois je retrouver le « guérisseur » en moi ?
J'agis seul ou suis-je accompagné ?

Ces interrogations m'ont conduit à penser (panser) différemment la relation patient-thérapeute. Relation horizontale, pas verticale !

J'avais un rêve, celui de créer un centre de soin, un espace sacré, pour que le patient se dépose en totalité, dans toutes ses dimensions (corps, âme, esprit). Cet espace intime d'accompagnement bienveillant où il puisse se sentir en sécurité et lâcher ses peurs pour les transmuter. Ce n'est pas simple de garder son axe d'amour dans un univers qui nous renvoie tout autre chose.

Pour cela il fallait trouver l'argent, le lieu, les partenaires. L'univers a entendu et accédé à ma demande.
Maintenant tout est en place !

Namasté
Paul